Le saut de l’ange – Lisa Gardner

Il y a quelques jours déjà que j’ai fini ce roman policier, c’était la première fois que je lisais Lisa Gardner. J’essaye de sortir de ma zone de confort. Je me suis laissée totalement embarquée par ce livre qui ne cesse de nous surprendre jusqu’aux dernières pages.

img_1846

Nicky a un accident de voiture, elle cherche désespérément sa fille qui était avec elle. Elle arrive malgré ses blessures à remonter jusqu’à la route pour avoir de l’aide. Les secours viennent, ils ne trouvent pas Véro. On essaye de comprendre comment l’accident a pu se produire. Est-ce du à l’alcool ? Tout est flou, elle ne se rappelle de rien et ce n’est pas prêt de s’arranger. On apprend par son mari Thomas qu’elle a eu trois traumatismes en six mois. Face à lui, deux sentiments surgissent : de la haine et de l’amour. Le lecteur ne sait pas quoi penser surtout lorsqu’on apprend qu’il n’y a jamais eu de Véro. Qui croire ? Thomas ou Nicky ? Cela fait vingt-deux ans qu’ils sont ensemble et ils n’ont pas d’enfant. Nicky n’a pas de famille, elle ne peut compter que sur lui.

Au sein même du récit, Nicky voit une petite fille qui lui parle “Il va te quitter”, “Il te croit folle”. On pense que c’est cette fameuse Véro mais on ne comprend pas pourquoi elle surgit et vient troubler Nicky. On pense d’abord que sa personnalité se dédouble.

“ Véro a toujours été une fille solide. Mais dans ce monde, celles qui ne plient pas finissent par se rompre”.

Il y a dès le début beaucoup d’interrogations. Les enquêteurs se focalisent sur ce couple, ils vont plusieurs fois à leur rencontre mais rien ne sort. Le mari cache un sombre secret tout en protégeant sa femme. Nicky essaye de se souvenir de ce qui s’est passé durant cette soirée où elle a perdu le contrôle. Elle s’interroge également face à Thomas. Pourquoi n’ont-ils pas d’objets personnels dans la maison ? Pas d’amis ? Elle en vient à penser que c’est lui qui l’a fait boire, qu’elle est prise au piège et  qu’il la manipule.

“ Je l’aime. Je le crains. Je le veux. Je lui en veux.Je l’attire. Je le repousse”.

Elle est assurée que son mari lui cache des choses lorsqu’elle trouve dans le dressing une photographie de Véro. Elle ne l’a pas inventée.

Par la suite, NIcky nous raconte un épisode douloureux de son enfance lorsqu’elle devait se cacher dans un placard pour ne pas être battue comme sa mère. Il est difficile de gérer son passé et ce qu’elle vit actuellement :

“ Je dois regarder mes chaussures pour me rappeler que je suis une adulte responsable et non une enfant blottie au fond du placard ”.

Elle a une perception du temps un peu faussée parce qu’elle ne cesse de revivre des moments du passé douloureux. On sait que Véro est morte mais on ne sait pas comment et pourquoi. L’enquête va connaître un rebondissement, ce qui va enclencher une première réponse qui ne sera pas la bonne. Le lecteur est malmené, il faut être attentif à tous les détails pour comprendre que ce qu’on est en train de lire n’est pas encore la vérité. Thomas va brûler la maison et disparaître, Nicky est au poste, c’est elle qui détient la clef de toute cette affaire. Elle doit laisser déferler son passé, briser le dernier verrou qui la protège.

“ Tu es la gardienne des souvenirs que je ne peux affronter. Tout ce qui s’est passé l’époque (…) Même le passé veut se faire entendre. Je pense que tu es un avatar, l’incarnation de tous ces souvenirs retenus contre leur gré”.

“Ce n’est pas Véro la cause de tout. Ce n’est pas moi non plus. C’est nous Thomas et moi”.

Je suis obligée de m’arrêter là pour ne pas dévoiler l’avancée et la résolution de l’enquête. Il serait dommage de le dire car je pense que peu de lecteurs s’attendent à un tel dénouement. On ne peut pas dire que cette enquête est des plus simples. Nicky, une fois la vérité rétablie, avait des raisons de vouloir oublier toutes ces atrocités. Thomas, sa mémoire ont tenté de la protéger mais elle n’était pas heureuse. C’est pourquoi, il a fallu que la vérité soit démêlée du faux. Heureusement, l’aventure se termine bien. Le couple peut recommencer leur vie de zéro, écrire leur histoire sur une page blanche.

Une bonne lecture tout en suspens, on veut savoir jusqu’au bout pourquoi Nicky voit cette fameuse Véro, ce qu’il s’est passé de si traumatisant pour qu’elle ait des trous de mémoire et quel rôle a pu jouer son mari.

Je serai curieuse de voir si les romans de Lisa Gardner sont aussi bien construits et riches dans l’intrigue. Le seul point négatif est que l’on peut trouver toute l’histoire un peu “grosse” dans le sens où beaucoup de malheurs sont vécus par une même personne. Cela n’empêche que l’on ne peut que souligner que malgré tout, tout se tient.

Bonne lecture,

Anaïs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s